Galeries Vidéos Abonnez-vous

Le gratin du patin suisse à Morges

Benoît Cornut 28.12.2017 14:14

«Ce n’est pas les Jeux olympiques, mais presque!» L’enthousiasme du comité du Club des Patineurs de Morges (CPM) est palpable à quelques jours des championnats suisses de patinage artistique. Il faut dire que c’est une manifestation majeure qu’accueilleront les Morgiens durant le week-end du 6 et 7 janvier 2018.

Plus de 60 compétiteurs et compétitrices de tout le pays, 23 juges et officiels et plus de 300 personnes présentes: les chiffres démontrent l’ampleur de l’évènement. «Ça demande une organisation et une logistique conséquentes, explique Benedikt Schwartz, président du club. Mais ça vaut la peine. Entre les costumes, la musique et le haut niveau de la compétition, ce sera un spectacle magnifique. Et ça participe à la promotion du patinage artistique.»  

Vitrine du patin

Car pour le Club des Patineurs de Morges, c’est aussi une formidable occasion de mettre en avant son sport. «Lorsqu’on parle de patinoire, on a plutôt tendance à penser au hockey ou à l’ouverture de la glace au grand public», confie Nina Eurin, responsable de la communication.

Reflet de cette présence peu marquée dans les mentalités collectives, les heures de glace ne sont pas légion pour le CPM, qui compte tout de même 150 membres. «Ça limite nos ambitions, observe Benedikt Schwartz. Nous favorisons le sport pour tous en même temps avec quelques patineurs et patineuses d’un haut niveau, mais ça n’est pas facile. Les plages de glace sont limitées et plusieurs sessions d’entraînements ont lieu le matin de 6h30 à 8h. Sans parler de la fermeture estivale de la patinoire, qui nous oblige à nous expatrier pendant plusieurs mois. Malgré ces contraintes, je tiens à souligner que les enfants font preuve d’une motivation fantastique.»

Sport pour tous

 Le PCM propose à l’ensemble des enfants la possibilité de patiner. Ainsi, si le club encourage les jeunes qui souhaitent devenir des sportifs d’élite à réaliser leurs ambitions, la place est également donnée à ceux qui désirent simplement s’amuser. «Ce qui compte en priorité, c’est le plaisir des enfants», déclare Benedikt Schwartz qui, comme le reste de son comité, tient à mettre en avant certaines valeurs. «Le patinage est une superbe école de vie, estime Nina Eurin. Cela apprend la persévérance et forge la volonté.»

Benedikt Schwartz abonde en son sens. «Nous tentons de transmettre la dimension collective de ce sport. C’est peut-être une discipline individuelle, mais sans le soutien mutuel et l’esprit d’équipe, les enfants ne pourraient avancer dans le sport. La vie de notre club tourne autour d’émotions partagées.»

Et à ce titre, les championnats suisses du week-end prochain sont déjà la promesse d’un évènement réussi pour le Club des Patineurs de Morges.

L’actu en images

Journal de Morges
Fête au Village Tolochenaz 2018
Le samedi 1er septembre avait lieu la Fête au village à ...
Journal de Morges
Défilé de "La vie d'ici"
L’association des aînés tolochinois «La vie d’ici» a organisé à ...
Journal de Morges
50ème Granbordenuy
Le Club Nautique Morgien a accueilli le 50ème Granbordenuy du 25 ...
Edition de la semaine

le choix de la rédaction

Lonay
L'exécutif lonaysan s'est finalement exprimé.
Lonay
Samedi 8 septembre a eu lieu le marché artisanal de Lonay.
Course
Le 1er septembre a eu lieu la traditionnelle Foulée, ...
Web

le reste de l'actualité web

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Edition N° 35
ven 14.09.2018
Edition de la semaine
Dernière video JDM
  dernière vidéo
MyRun4Help, une course à vivre
La course à pied pour soutenir les familles de Yanis et Marilou s’est à nouveau conclue sur un ...