Galeries Vidéos Abonnez-vous

La montagne ludique et les pieds dans l’eau


Cédric Jotterand 
Notre dernier rendez-vous de l’été fait la part belle aux familles, au pied d’un domaine hivernal qui a su se rendre séduisant durant la saison sans neige.

A quelques jours de la rentrée, nous avons opté pour la formule «détente» pour boucler notre série estivale. Certes, une fois la voiture parquée au Lac Noir, les adeptes de la grimpe peuvent très bien crapahuter vers le sommet du Kaiseregg (2185 mètres), mais il faut tout de même compter près de 5 heures de marche. Libre à chacun de se lancer, mais c’est un Lac Noir ludique que nous avons découvert lors d’une visite qui sait donner le sourire à des enfants, presque idéale pour les grands-parents en quête d’une sortie familiale.

Le voyage commence dès la sortie de l’autoroute à Rossens, où l’on pénètre immédiatement dans la campagne fribourgeoise, puis la Singine, en traversant des villages fleuris et aux maisons traditionnelles qui semblent faites pour illustrer des cartes postales. 

Carte postale

Arrivé au Lac Noir, on est surpris par le monde ayant eu la même idée que nous, et l’on devine que le «Magic Pass», qui donne désormais accès aux installations membres également l’été, n’y est pas étranger. Ceux qui habitent à proximité «zappent» la montée à pied en direction de l’alpage de la Riggisalp, mais s’entassent sur les bords d’un lac qui se remplit au fil des heures avec un comme un air de vacances au Sud. Nageurs, pédalos ou paddles, chacun y trouve son compte, alors qu’un peu plus loin, une grande zone en herbe accueille ceux qui souhaitent profiter du cadre un peu plus au calme.

L’alternative est, pourquoi pas, de commencer la journée et s’ouvrir l’appétit en effectuant le tour du lac, qui paraît beaucoup plus grand que les 4 kilomètres – bien à plat – que comporte cette boucle.

Nous avons cependant opté, comme la majorité des visiteurs, pour une montée en télésiège à deux pour atteindre le point de départ soit du pique-nique, de l’assiette du montagnard ou, comme cité plus haut, de plusieurs randonnées d’une durée comprise entre 1 et 5 heures (aller et retour). Les enfants y trouvent également leur compte, puisqu’un parcours a été aménagé à leur attention sur 2 kilomètres où ils doivent traquer les bienfaits des énergies renouvelables et compiler des réponses sur un petit carnet.

À lire également: Vallée nichée entre falaises et cascades bernoises

On le voit, alors que beaucoup de destinations de montagne s’interrogent sur leur avenir hivernal, cette région du Lac Noir a décidé de mettre en avant ses atouts pour attirer du monde en été, formule qui semble manifestement faire recette quand on voit les restaurants bondés ou la queue devant les différentes activités de loisirs. Au terme d’une descente «digestive» d’une petite heure à peine depuis Riggisalp, la luge d’été attire en effet petits et grands en pleine nature, le téléski ayant été habilement reconverti. Les plus téméraires remontent même en télésiège, munis de trottinettes à grosses roues, qui elles aussi semblent connaître un grand succès et à des tarifs raisonnables. 

Détente garantie

C’est un peu une Suisse miniature qui s’anime sous nos yeux – le train en moins – et l’on se dit que ceux qui ont pris le virage du tourisme vert ont bien fait d’y croire dans ces domaines de moyenne montagne où l’enneigement n’est plus une science exacte. C’est ce qu’offre cette région du Lac Noir, que ne rechercheront peut-être pas les sportifs acharnés, mais qui se prête à de jolis moments de détente pour tous les âges. Une façon agréable , aussi, de recharger les batteries avant de reprendre le chemin de la rentrée...

Edition N° 47
ven 07.12.2018
Edition de la semaine
Dernière video JDM
  dernière vidéo
Un nouveau commandant au SIS Morget
Thierry Charrey prendra ses fonctions le 1er décembre en tant que commandant du SIS Morget.