Galeries Publicité Vidéos Abonnez-vous

Ephéméride

Observons le ciel de janvier 2020.
Les temps sont donnés pour Morges.

Le Soleil.

Le Soleil, «notre étoile», dans la constellation du zodiaque du Sagittaire, puis dès le 21 dans celle du Capricorne, se lève le mercredi 1er janvier à 8 h 18  et se couche à 16 h 57.
Le vendredi 3, son lever est à 8 h 18 et son coucher à 16 h 59.
Le vendredi 10, son lever est à 8 h 17 et son coucher à 17 h 06.
Le vendredi 17, son lever est à 8 h 13 et son coucher à 17 h 15.
Le vendredi 24, son lever est à 8 h 07 et son coucher à 17 h 25
et le 31, dernier vendredi du mois, le Soleil se lève à 7 h 59 et se couche à 17 h 36.
Du 1er au 31 janvier 2020 les jours augmentent de 58 minutes!

La Lune.

Le vendredi  3: Premier Quartier à 5 h 45
Le vendredi 10: Pleine Lune à 20 h 21
Le vendredi 17: Dernier Quartier à 13 h 58
Le vendredi 24: Nouvelle Lune à 22 h 42.

Les planètes du système solaire.

Mercure, la planète la plus proche du Soleil dans la constellation du Sagittaire, puis dès le 17 dans celle du Capricorne est en conjonction supérieure le 10 janvier, elle est par conséquent  inobservable durant tout le mois.

Vénus «l’étoile du Berger», dans la constellation du Capricorne, puis dès le 12 dans celle du Verseau, brille à l’ouest dans le ciel du couchant.

Mars, «la planète rouge» dans la constellation de la Balance, puis dès le 8 dans celle du Scorpion et enfin dès le 16 dans la constellation d’ Ophiucus, se lève au-dessus de l’horizon sud-est trois heures avant le Soleil durant le mois de janvier.

Jupiter, la géante gazeuse dans la constellation du Sagittaire est invisible durant tout le mois.

Saturne, la belle planète aux anneaux dans la constellation du Sagittaire, est en conjonction le 13 janvier, elle est par conséquent inobservable durant tout le mois.

Événements remarquables en janvier 2020.

Du 1er au 5 janvier, la Terre traverse l’essaim météoritique des Quadrantides, l’un des plus importants de l’année, puisqu’il peut présenter entre 60 à 200 étoiles filantes à l’heure. A observer en direction des constellations de la Grande Ourse et du Dragon dès 5 heures du matin jusqu’au lever du Soleil. Le nom date de l’époque où cette portion du ciel était identifiée comme la constellation Quadran Muralis, dénomination maintenant abandonnée.

Le jeudi 2  la Lune est à l’apogée distance maximale à la Terre de 404 500 km.

Le dimanche 5, la Terre est au plus près du Soleil pour 2020, elle est donc au périhélie avec une distance 147 091 144 km.

Le mardi 7 janvier dès 19h30, c'est la séance publique d'observation astronomique organisée par le Groupe d'astronomes amateurs de la Côte (ASTRAC) à l’Observatoire de Marcelin, Gymnase de Morges. Si le ciel est dégagé, on pourra, avec les instruments et le télescope adapté aux personnes à mobilité réduite, observer: la Lune et des objets du ciel profond. Entrée libre.

Le soir du mardi 7, la Lune gibbeuse croissante est toute proche d’Aldébaran, étoile principale de la constellation du Taureau. La Lune est très lumineuse, mais le petit point d’Aldébaran est bien visible à côté d’elle toute la nuit. Avec l’amas d’étoiles des Hyades, les trois astres forment un joli triangle. Plus haut dans la voûte céleste l’amas d’étoiles des Pléiades est bien visible. Beau spectacle dans le ciel du soir!

Le vendredi 10 a lieu ce soir là une éclipse de Lune par la pénombre. Au coucher du Soleil la Pleine Lune s’assombrit progressivement lorsqu’elle entre dans le cône de pénombre de la Terre. Le maximum de l’éclipse a lieu 20 heures 10 et sera observable en Suisse.

Le lundi 13, la Lune est au périgée, distance minimale à la Terre de 365 968 km.

Toujours le 13 à 21 heures, la Lune se lève à l’est avec à sa droite Regulus, l’étoile principale de la constellation du Lion.

Le  vendredi 17 à 6 heures du matin, admirez la Lune en Dernier Quartier qui surplombe Spica, l’étoile principale de la constellation de la Vierge.

Le lundi 20, le dernier croissant de Lune apparaît au-dessus de l’horizon sud-est avant le lever du Soleil. Il est suivi par le lever de la planète Mars qui surplombe l’étoile rouge Antarès de la constellation du Scorpion. Les trois astres se perdent ensuite dans les lueurs du levant.

Le mardi 28, le coucher du Soleil permet d’observer très tôt dans la soirée hivernale le rapprochement entre la planète Vénus et le premier croissant de Lune. Les deux astres s’accompagnent dans leur coucher au-dessus du Jura.

Le mercredi 29, la Lune est à l’apogée, distance maximum à la terre de 405 393 km.

Pour l'ASTRAC Morges, Michel Zambelli
Sources: les applications Cœlix, Redshift et le guide du Ciel de G. Cannat.
www.astrac.ch

 

Edition N° 03
ven 24.01.2020
Edition de la semaine
Dernière video JDM
  dernière vidéo
À la découverte de nos villages: Lavigny
Chaque semaine, nous vous emmenons à la découverte d'un village du district de Morges. ...