Galeries Vidéos Abonnez-vous

Montricher

De l’écrivain à l’amateur de jazz

Marine Dupasquier 26.07.2018 14:21
Les visiteurs peuvent également vivre une expérience sonore.

Créateur fantaisiste aux facettes multiples, Boris Vian est au cœur de l’exposition «En avant la musique» à la Fondation Michalski de Montricher. «C’est l’homme pluriel qu’on a voulu mettre en lumière, lance Aurélie Baudrier, directrice de communication de l’institution. Dans notre mission de partager le goût de la lecture et de l’écriture, on cherche à voir de quelle manière les arts résonnent et sont reliés entre eux.» C’est pourquoi un autre pan d’activités que celui de la plume de Vian est abordé, avec un accent mis sur le jazz dont l’artiste était passionné. L’exposition rassemble de nombreux visuels, regroupés par Nicole Bertolt, la commissaire d’exposition et directrice du patrimoine de Boris Vian. 

A lire également: Des artistes de retour à la maison

Organisés par grappes chronologiques, des documents d’archives, pochettes de disques édités par l’artiste français ou manuscrits se fraient leur chemin dans l’espace et prennent place sur des murs jaunes ocre et des tables rondes. «C’était un défi de présenter Vian car il y avait une myriade de pièces de tailles et de natures différentes, raconte la responsable de communication. On a beaucoup travaillé sur la couleur afin d’apporter de la chaleur et de la visibilité à ces composants très épars». Pensée en deux temps, l’exposition attache une importance particulière au matériel sonore. Ainsi, l’expérience passe aussi bien par les yeux que par les oreilles. «Grâce à une application sur tablette ou smartphone, on peut scanner certains éléments visuels et cela ouvre un document audio, développe Aurélie Baudrier. Le visiteur crée ainsi son propre parcours, avec la liberté de le faire dans un sens ou dans l’autre, sans devoir forcément suivre un fil chronologique». 

Exposition plurielle

Allant de pair avec le caractère protéiforme de Boris Vian, de nombreux événements ont été planifiés en marge de l’exposition (débutée le 16 juin), notamment des concerts, des conférences musico-littéraires ou des découvertes spécialement prévues pour les enfants. Organisées en début d’exposition, ces manifestations ont rencontré un franc succès. «Tout était complet, l’engouement était là et il y a eu un partage générationnel», précise Aurélie Baudrier. L’exposition a été prolongée jusqu’à la fin septembre et de nouveaux événements ne sont pas à exclure. Et comment expliquer la popularité d’un auteur disparu depuis près de 60 ans? « Vian, c’est un retour de cœur à cœur, il sonne à l’enfance, au souvenir», conclut Aurélie Baudrier. 

L’actu en images

Journal de Morges
Spectacle Alka-Jars 2018
la Compagnie de l'Alka-Jars a joué au théâtre du PONTET à ...
Journal de Morges
Les Branle-Cloches 2018
La troupe des Branle-Cloches crée en Suisse une œuvre amusante de ...
Journal de Morges
Night Run 2018
Samedi 3 novembre, les amoureux de course à pied se sont donné ...
Edition de la semaine

le choix de la rédaction

Pour lire cet article en entier, vous devez vous connecter.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

humour
Brigitte Rosset et Frédéric Recrosio rient en duo de ...
Apples
En signant la Charte des Jardins, chacun s’engage à ...

Pour lire cet article en entier, vous devez vous connecter.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Apples
L’Association Nature et Patrimoine d’Apples et environs ...
Edition N° 44
ven 16.11.2018
Edition de la semaine
Dernière video JDM
  dernière vidéo
810 arbres plantés pour la biodiversité
L'Association Nature et Patrimoine de Apples a planté 810 arbres pour la biodiversité à ...