Galeries Vidéos Abonnez-vous

Morges

«Paderewski a sa place au Panthéon»

Cédric Jotterand 06.07.2018 10:24
La présidente Vera Michalski-Hofmann, le syndic Vincent Jaques, l’ambassadeur Jakub Kumoch et son épouse, entourés par les membres de la fondation.

Malgré une existence hors norme, Ignace Jan Paderewski est souvent plus connu – dans notre région – pour la rue qui porte son nom à Morges que pour son œuvre considérable dans deux domaines principaux: la musique et l’engagement pour l’indépendance de son pays.

Deux activités menées pendant de longues années depuis Morges et sa propriété de Riond-Bosson, mais dont le souvenir doit être entretenu inlassablement par les amoureux de cet artiste. On pense naturellement à la Fondation Paderewski, qui gère le musée désormais revisité avec bonheur au château cantonal, et à l’Association des amis (voir encadré). Si la seconde a besoin de membres, la première a essentiellement besoin de visibilité et de moyens financiers, afin d’assurer ses frais de fonctionnement.

A lire également: Projet pionnier pour chauffer Morges

Ainsi, la visite de l’ambassadeur de Pologne, la semaine dernière, tombait à pic. L’idée du comité étant non seulement de nouer des liens évidents, mais aussi d’avoir une oreille attentive pour contribuer au rayonnement du musée dans ce pays encore très attaché à Paderewski et pourquoi pas obtenir une aide financière.

Jakub Kumoch a semble-t-il entendu le message, sans toutefois en faire état lors de sa visite. «Je suis très reconnaissant à la ville et aux personnalités qui se démènent pour entretenir le souvenir de Paderewski», a-t-il souligné. «Chez nous, il est resté une figure majeure, qui a sa place au Panthéon national. On sent que l’œuvre du musicien est celle qui a le plus marqué hors de Pologne, mais dans notre pays, son engagement pour l’indépendance en fait un homme d’État dont les deux activités sont indissociables. Le rappeler dans un endroit aussi symbolique que Morges, qui a énormément compté à ses yeux, est évidemment très important pour rappeler à travers lui une partie capitale de notre histoire.»

Soutien espéré

Présidente de la fondation, Vera Michalski-Hofmann a beaucoup œuvré pour redonner à Paderewski la place qu’il mérite dans sa ville d’adoption, le musée ayant non seulement fait le saut de la bibliothèque au château, mais aussi de l’ère numérique, avec des casques audio ainsi que des tablettes pour mieux connaître ce musicien qui faisaient des tournées mondiales à l’image des rockstars d’aujourd’hui. «Nous avons reçu beaucoup de soutien pour la réinstallation du musée, mais ceux-ci étaient ponctuels et ne concernaient fort logiquement que l’investissement, si je pense à la Loterie romande par exemple. Nous avons désormais besoin de tous les appuis possibles pour assurer le fonctionnement du musée et avons espoir que la Pologne soit sensible à ce que nous faisons ici.» L’ambassadeur en a pris bonne note, un homme dont l’intérêt – une certaine émotion également – était sincère en se baladant d’un panneau à l’autre de cette belle exposition.

L’actu en images

Journal de Morges
Spectacle Alka-Jars 2018
la Compagnie de l'Alka-Jars a joué au théâtre du PONTET à ...
Journal de Morges
Les Branle-Cloches 2018
La troupe des Branle-Cloches crée en Suisse une œuvre amusante de ...
Journal de Morges
Night Run 2018
Samedi 3 novembre, les amoureux de course à pied se sont donné ...
Edition de la semaine

le choix de la rédaction

Pour lire cet article en entier, vous devez vous connecter.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

humour
Brigitte Rosset et Frédéric Recrosio rient en duo de ...
Apples
En signant la Charte des Jardins, chacun s’engage à ...

Pour lire cet article en entier, vous devez vous connecter.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Apples
L’Association Nature et Patrimoine d’Apples et environs ...
Edition N° 44
ven 16.11.2018
Edition de la semaine
Dernière video JDM
  dernière vidéo
810 arbres plantés pour la biodiversité
L'Association Nature et Patrimoine de Apples a planté 810 arbres pour la biodiversité à ...