Galeries Vidéos Abonnez-vous

bussigny

«J’ai toujours envie de m’améliorer»

Lauren Von Beust 12.09.2018 23:00

Ludovic Séchaud rejoint l’Australie pour disputer les Championnats du monde juniors de triathlon. Retour sur une passion.

«C’est un rêve qui va se réaliser!», confie Ludovic Séchaud, 17 ans. Le jeune athlète s’est envolé la semaine dernière pour l’Australie où il va défendre les couleurs de la Suisse, avec deux autres concurrents et amis du même club. «Je vais tout faire pour ramener de bons résultats, mais j’y vais surtout pour gagner en expérience», explique le triathlète.

C’est à l’âge de six ans que tout commence. Le foot, le tennis, le judo et la natation deviennent les loisirs du jeune Ludovic. Et rapidement, le bassin devient son terrain de prédilection. La natation le passionne et les résultats sont là. «À la base, mes parents m’avaient inscrit à des cours pour que j’apprenne à nager», se souvient-il, souriant. Amoureux de l’exercice, il ne dit pas non lorsqu’on lui suggère en 2016 le triathlon. «Ce sport me plaît parce qu’il est varié, détaille Ludovic. On n’est pas cantonné à une seule discipline, mais on en entraîne plusieurs à la fois». Une passion qui ne s’essouffle pas.

Actuellement en 3e année de gymnase en sport-études, le Bussignolais case ses entraînements de triathlon les après-midi et profite de travailler ses cours les week-ends. À raison de quinze heures par semaine, il se rend au Club Triviera de Montreux, qu’il a rejoint il y a maintenant huit ans. «J’ai de la chance, car j’y retrouve mes meilleurs amis!», s’exclame le mordu de sport.   

À lire également: Des cyclistes de légende à La Randonnée

L’adolescent se rappelle de la première compétition à laquelle il a assisté: «C’était en 2006 lors des Championnats du monde à Lausanne. Mon père était dans l’organisation. En voyant ces athlètes de haut niveau, c’est là que je me suis dit que j’avais envie de devenir l’un d’eux.»

Douze ans plus tard, l’événement devient son objectif premier. «Je veux faire partie des meilleurs lors de la compétition lausannoise de 2019 et défendre les couleurs du pays», dit-il comme pour égaler ceux qu’il avait admirés étant petit. 

Ludovic est toutefois conscient qu’il est difficile de vivre du triathlon en Suisse. «Même si j’arrête la compétition, je ne cesserai pas de m’entraîner», ajoute-t-il dans la persévérance qui le caractérise. Dans une année, il compte bien intégrer l’armée en sport d’élite. Avant cela, place à la course!

L’actu en images

Journal de Morges
Spectacle Alka-Jars 2018
la Compagnie de l'Alka-Jars a joué au théâtre du PONTET à ...
Journal de Morges
Les Branle-Cloches 2018
La troupe des Branle-Cloches crée en Suisse une œuvre amusante de ...
Journal de Morges
Night Run 2018
Samedi 3 novembre, les amoureux de course à pied se sont donné ...
Edition de la semaine

le choix de la rédaction

Apples
La nuit dernière, des malfrats se sont à nouveau ...
patinoire
La Fête de la Glace a eu lieu le 4 novembre.

Pour lire cet article en entier, vous devez vous connecter.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Préverenges
Afin d’encourager les 18-25 ans à voter, la commune de ...
Web

le reste de l'actualité web

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Edition N° 43
ven 09.11.2018
Edition de la semaine
Dernière video JDM
  dernière vidéo
MyRun4Help, une course à vivre
La course à pied pour soutenir les familles de Yanis et Marilou s’est à nouveau conclue sur un ...