Galeries Publicité Vidéos Abonnez-vous

Gymnaestrada

C’est la magie de la Gymnaestrada

Donatella Romeo 17.07.2015 18:49

Vous avez fait de nombreuses compétitions en individuel et tourné pendant deux ans avec le Cirque du Soleil. Qu’est-ce qui change au moment de se produire à la Gymnaestrada ?

C’est extrêmement différent parce que, là, on est huitante à tirer à la même corde. Quand j’étais au Cirque du Soleil, c’était mon job d’être au top. A la Gymnaestrada, on se produit aussi pour faire plaisir au public, mais il y a également le fait de tout donner pour le groupe. On joue un peu plus entre nous. La différence n’est pas sur la performance, mais sur ce que l’on ressent à l’intérieur parce qu’on donne le maximum pour le public et pour l’équipe.

Cela fait plus de deux ans que vous travaillez pour trois fois cinq minutes de passage. N’est-ce pas frustrant ?

Non, parce qu’il faut voir l’expérience comme un tout qui s’est déroulé sur deux ans. Ce sont deux ans de répétitions, de camps, de rigolades et de souvenirs ensemble. Ces six jours de Gymnaestrada ou ces trois productions hyper intenses de cinq minutes ne sont que l’apothéose de tout cela.

Après Dornbirn, c’est votre seconde participation à la Gymnaestrada. Que pensez-vous de cette édition ?

Comme on  vient de terminer nos productions, je me suis surtout concentré sur ce point et je suis allé voir ce que faisaient les autres. C’était vraiment chouette parce que j’ai vu des techniques incroyables et émouvantes. Et puis, il y a cette magie de la Gymnaestrada qui fait que tout le monde participe et que le show ne s’arrête jamais vraiment. Il y a toujours un groupe qui fait une démo ici ou là. Cette ambiance est vraiment cool.

Y a-t-il des productions que vous comptiez absolument voir ?

Il y a des groupes que je voulais voir comme les Japonais de Kokushikan, certains Autrichiens réputés pour leurs acrobaties ou les Danois qui sont très forts en tumbling et mini-trampoline. Et puis, il y a les groupes suisses dont on connaît le niveau comme le Groupe Fribourg dont la mise en scène m’a vraiment plu. Je pense que je suis allé voir une dizaine de groupes suisses. Mais globalement, le programme se fait au fur à mesure et surtout grâce au bouche-à-oreille

L’actu en images

Journal de Morges
L'Envol Tolochenaz 2019
Les 9 et 10 février, le Choeur mixte L'Envol présentait “Suivez le ...
Journal de Morges
L'Aurore Saint-Prex 2019
Le 09 février, L'Aurore présentait sa traditionnelle soirée ...
Journal de Morges
Concours du Seulet, Berolle 2019
Dimanche 3 février, la jeunesse de Berolle a réinstauré une ...
Edition de la semaine

le choix de la rédaction

Morges
Le syndic Vincent Jaques souhaite que l’épicerie mobile ...

Pour lire cet article en entier, vous devez vous connecter.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Russie
Correspondante du Journal de Morges, Emilie Wyss est ...

Pour lire cet article en entier, vous devez vous connecter.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Morges
Plusieurs lignes de Pedibus sont en cours de ...
Web

le reste de l'actualité web

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Saut à ski

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

On se bouge pour la planète
Edition N° 06
ven 15.02.2019
Edition de la semaine
Dernière video JDM
  dernière vidéo
À la découverte de nos villages: Denens
Chaque semaine, nous vous emmenons à la découverte d'un village du district de Morges. Sixième ...