Réticences à l’égard d’une antenne 5G

Réticences à l’égard d’une antenne 5G

Photo d'illustration: KEYSTONE/Peter Klaunzer

Swisscom prévoit d'implanter à Bussigny une antenne 5G. Une mise à l’enquête publique a été déposée le 20 juin. Mais les citoyens s'inquiètent des effets des ondes sur la santé.

«Il est bon de se mobiliser pour montrer aux différents opérateurs que les habitants ne sont pas prêts à accepter de nouvelles constructions tant que la dangerosité de telles antennes n'est pas prouvée», affirme fermement Patricia Spack Isenrich, présidente du PSIG. Les Bussignolais ont jusqu’au 19 juillet pour faire opposition à la mise à l’enquête de Swisscom pour une antenne 5G dans leur commune. Celle-ci est prévue sous gare, au Chemin du Bosquet. «Plus il y aura d’oppositions à ce projet de construction, plus les opérateurs comprendront qu'ils doivent respecter des avis divergents et surtout œuvrer à plus de transparence», soutient l’élue de gauche.
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.